50ȻƵ

䲹è dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

䲹éǰ

Politique

Retour

07 octobre 2023

Pierre Chartier - pchartier@medialo.ca

Des engagements fermes pour le transport collectif

2023Legault

©Émilie Nadeau

« Je veux être bien clair avec vous : on va avoir un projet de transport collectif qui va se rendre dans la région », a insisté le premier ministre devant une salle pleine au Centre de formation professionnelle des Riverains.

Le premier ministre et député de L’Assomption, François Legault, a profité de son passage devant la Chambre de commerce de la MRC de L’Assomption (CCMLA), le vendredi 29 septembre, pour prendre un engagement ferme envers les Lanaudois : le REM de l’Est se rendra dans la région.

L’économie, l’éducation, la santé et la culture ont été au cœur de la présentation du premier ministre, mais c’est le dossier des infrastructures routières et du transport collectif qui a le plus retenu l’attention. « La population de Lanaudière a beaucoup augmenté dans les dernières années. Ça pose notamment un enjeu avec l’échangeur des autoroutes 40 et 640, où circulent plus de 200 000 véhicules par jour. On s’est engagé à revoir la configuration de l’échangeur. On va l’adapter à la nouvelle réalité. Je sais aussi qu’on a des besoins en transport collectif dans Lanaudière. On est en train de revoir le projet du REM de l’Est. Je peux vous garantir que j’ai mis un prérequis : il faut que ça vienne dans Lanaudière. Je veux être bien clair avec vous : on va avoir un projet de transport collectif qui va se rendre dans la région. »

Le préfet de la MRC Les Moulins réagit

Un engagement qu’a accueilli positivement le préfet de la MRC Les Moulins et maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, lorsque joint par La Revue. « C’est avec grand intérêt que j’accueille l’engagement du premier ministre concernant le prolongement du REM/Projet structurant de l’Est jusque dans Lanaudière. Il est plus que nécessaire que les citoyens de Mascouche et de l’est de la couronne nord puissent bénéficier d’un mode de transport structurant permettant un accès rapide et une fréquence intéressante vers le centre-ville », a-t-il d’abord réagi.

Il rappelle toutefois qu’encore de nombreuses démarches devront être réalisées avant que le REM arrive dans la région. « Évidemment, on est loin de la coupe aux lèvres puisque plusieurs étapes devront être franchies avant le choix d’un tracé et la concrétisation du projet, mais nous pouvons clairement être plus optimistes à la lumière des propos du premier ministre. Pour la suite, je continuerai de suivre le dossier de très près et de faire valoir la nécessité d’une desserte structurante pour Mascouche », a-t-il assuré.    

550 M$ pour l’Hôpital Pierre-Le Gardeur

Par ailleurs, pour ce qui est du secteur de la santé, le premier ministre a aussi tracé un bilan de ce dossier névralgique. « La négociation actuelle de conventions collectives va être très importante. On ne va jamais arriver à améliorer l’efficacité du réseau de la santé si on n’obtient pas plus de flexibilité dans l’organisation du travail des infirmières. Ça ne va pas être facile, mais on est rendu là. Et j’ai confiance en Christian Dubé et Sonia Lebel [ministres] pour y arriver. Je rappelle aussi qu’on a investi 550 M$ pour moderniser l’Hôpital Pierre-Le Gardeur. On parle d’un projet qui va permettre l’ajout de 246 lits, de 300 places de stationnement, d’une nouvelle tour de 12 étages. Les travaux ont commencé à l’été 2022. Ce n’est pas du luxe. Pour les places en service de garde, on compte 1150 places subventionnées qui sont en réalisation dans Lanaudière », a précisé le premier ministre. (Texte rédigé avec la collaboration de Véronick Talbot)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité