50ȻƵ

䲹è dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

䲹éǰ

Reflet économique - Contenu promotionnel

Retour

29 novembre 2023

Gilles Bordonado - redactionlarevue@medialo.ca

Restaurants McDONALD’S de la famille Marchand - On investit dans le capital humain

40e Reflet économique 2023-2024 - Contenu publicitaire

Ayant été ­lui-même employé chez ­McDonald’s avant d’en être un ­propriétaire-franchisé, Michel ­Marchand a toujours eu une grande sensibilité pour les membres de son équipe. Cet homme d’affaires, qui possède six franchises des restaurants ­McDonald’s à ­Mascouche, Terrebonne et ­Sainte-Julienne, est un exemple d’engagement dans son milieu et envers son personnel qu’il traite avec respect et générosité.

Mcdonalds

Pas de place à la discrimination et les préjug50ȻƵ aux restaurants ­McDonald’s de la famille ­Marchand. Ici, ­Pascal ­Lussier, superviseur des ressources humaines, avec quelques employ50ȻƵ de la succursale du boulevard ­Moody à ­Terrebonne. (Photo : ­Courtoisie)

Œuvrant chez ­McDonald’s depuis plus de 50 ans, ­Michel ­Marchand comprend qu’une grande partie du succès de son entreprise repose sur le travail de ses 550 employés. C’est pour cela qu’il prône une approche humaine et attentive envers celles et ceux qui sont responsables de la qualité du service offert aux clients de ses restaurants.

Reconnu pour son implication dans le milieu, entre autres pour la tenue du ­Grand ­McDon et du déjeuner aux crêpes, puis pour la remise de dons à la ­Fondation du ­Cégep à ­Terrebonne et au ­Relais pour la vie ­Rive-Nord, Michel ­Marchand investit dans l’avenir de ses équipiers, dont plusieurs ont grandi dans l’entreprise, y occupant aujourd’hui des postes stratégiques.

Parmi ses initiatives notables, la distribution de bourses d’études depuis des décennies à des ­travailleurs étudiants méritants occupe une grande place. Cet automne, des bourses d’une valeur totale de 5 000 $ ont été remises à huit employés aux études, un appui notable et motivant dans leur réussite scolaire.

« ­Ces jeunes donnent leur meilleur d’­eux-mêmes au restaurant comme à l’école, au ­Cégep et à l’université, et c’est avec plaisir que je les félicite et que je reconnais ainsi leur travail et de leur persévérance », de souligner Michel ­Marchand, qui accueille aussi des jeunes dans le cadre de stages exploratoires et d’un jour pour les élèves du secondaire.

L’entrepreneur offre également un soutien notable à la réussite scolaire de ses jeunes employés par un programme d’alternance ­travail-études. Ses restaurants possèdent également la certification ­Argent du programme ­Oser-Jeunes du ­Comité régional pour la valorisation de l’éducation.

Une marque employeur sous le signe

Alors que le recrutement représente un défi de taille pour bon nombre d’entreprises, ces reconnaissances se veulent des exemples concrets de la marque employeur développée par ­Michel ­Marchand.

Car, outre ces bourses, M. Marchand propose plusieurs avantages, dont des hausses de salaire annuelles, des conditions salariales ­au-dessus de la moyenne dans la restauration, une bonification des taux horaires de nuit et des perspectives de carrière aux gens désirant jouer un plus grand rôle dans la compagnie. Les travailleurs et travailleuses disposent aussi d’une grande flexibilité d’horaire, l’entreprise répondant ainsi à certains impératifs de ses employés, quels que soient leur âge et leur statut.

« ­Cette flexibilité plaît aux étudiants, aux aînés qui veulent travailler quelques heures par semaine, aux personnes qui désirent travailler à temps plein ou qui veulent ajouter un revenu d’appoint en travaillant à temps partiel », d’expliquer ­Pascal  ­Lussier, superviseur des ressources humaines, qui est un bel exemple de réussite puisqu’il œuvre depuis 24 ans dans ces restaurants : « J’ai grandi avec l’entreprise. Paul ­Dumas m’a donné mon premier emploi et j’y suis demeuré après mes études. Par la suite, ­Michel ­Marchand m’a fait confiance en me confiant des responsabilités de plus en plus importantes. Je m’apprête même, à 41 ans, à faire un retour aux études à l’université pour approfondir mes connaissances », de confier ce bras droit de M. Marchand.

Ouverts sur la différence

M. Lussier vante la culture d’entreprise de l’organisation et de la chaîne ­McDonald’s, qui laissent les préjugés à la porte. Elles sont des références en la matière. « Ça a toujours été dans notre ­ADN. Cette vision fait partie de nos valeurs de donner une chance à tous à l’embauche, peu importe leurs origines, leurs croyances religieuses, leur âge, ou leur orientation sexuelle. Il n’y a pas de place aux préjugés et à la discrimination », plaide ­Pascal ­Lussier. Ce dernier évalue que près de 50 % des employés sont issus de communautés culturelles. « ­Ce qui importe, pour nous, se résume en trois points, soit l’aptitude, l’attitude et la compétence », ajoute le superviseur des ressources humaines.

Il note en conclusion que les employés sont bien encadrés : « ­Tout nouvel employé n’est pas laissé à ­lui-même. On lui donne toute la formation dont il a besoin pour effectuer le travail demandé. On joue même un rôle d’intégration au marché du travail, notamment grâce à une entente avec l’organisme ­Essor 2 qui aide justement des personnes ayant des limitations à accéder au marché de l’emploi », de souligner M. Lussier.

Pour joindre la famille ­Marchand et son équipe d’employés choyés, on écrit au courriel
pascal.lussier@post.mcdonalds.ca ou on compose le 450 471‑9022.

McDONALD’S
1400 boulevard Moody, Terrebonne
247 Montée Masson, Mascouche
5531 boulevard Laurier, La Plaine
2775, av. Claude-Léveillé, Terrebonne
2205, av. du marché, Saint-Lin-Laurentides

Politique d'utilisation Politique de confidentialité