50ȻƵ

䲹è dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

䲹éǰ

ٳܲé

Retour

06 décembre 2023

Antoine Pelletier - apelletier@medialo.ca

« On a fini d’être un village! »

Bilan mi-mandat

Le 7 novembre 2021, Mathieu Maisonneuve était élu maire de la ville de Saint-Lin-Laurentides. Deux ans plus tard, La Revue s’est entretenue avec lui pour revenir sur les deux premières années de son mandat et se pencher sur ce que lui réservent les deux prochaines. 

« La date du 7 novembre est importante; ça a fait exactement deux ans qu’on a été élu, puis j’ai l’impression de tourner le coin. On voit le fil d’arrivée; on sait que dans deux ans, le mandat va être terminé. » C’est ainsi que M. Maisonneuve donne tout de suite le ton à la conversation.

État de la ville 

« Saint-Lin-Laurentides va de mieux en mieux. Je pense que la ville est dans une position plus professionnelle qu’elle ne l’a jamais été. » Le maire fait ici référence à la nouvelle structure administrative qu’il a décidé de mettre en place après son élection.  

« On a passé deux ans à encadrer les activités de la ville, à se professionnaliser, à mettre en place des procédures et des processus, parce qu’ils étaient inexistants. Juste en se promenant ici, à l’hôtel de ville, on voit qu’il y a une quantité de gens qui travaillent, qui ont le cœur à l’ouvrage, et ils sont plus nombreux que jamais. » 

Défis 

Bien sûr, à ce stade-ci de son mandat, Mathieu Maisonneuve a aussi fait face à plusieurs obstacles. « D’un autre côté, il y a énormément de défis, qui sont en train d’être réglés, surtout au niveau des infrastructures, l’eau par exemple. D’autres défis se pointent le bout du nez, comme l’usine d’épuration des eaux usées. Il faut s’assurer de contrôler les coûts. Il y a aussi toute la question des terrains pour de futures écoles, ici même, à Saint-Lin-Laurentides, puis celle de la relance du développement résidentiel. Ce sont des enjeux qu’on va devoir régler. »

Mathieu Maisonneuve 2023-2024

©dzܰٴǾ

Mathieu Maisonneuve, maire de Saint-Lin-Laurentides.

Un autre aspect que le maire trouve plus difficile dans une ère postpandémie comme laquelle on traverse, c’est qu’au sein d’une même société, les gens semblent de plus en plus polarisés. « Mon travail, c’est tout d’abord de penser à l’intérêt collectif, tout en respectant les libertés individuelles. Malheureusement, certaines personnes ne différencient pas toujours les besoins individuels des intérêts de la collectivité, et ça peut devenir violent assez rapidement. » 

Pas de promesse en l’air 

Qu’il traverse des hauts ou des bas, Mathieu Maisonneuve dit aborder chaque dossier en fonction de la même stratégie. « Planification, direction, organisation, puis contrôle. » 

Ainsi, avant de promettre une solution aux citoyens de la municipalité, le maire soulève l’importance de faire face à un plan d’action concret. C’est d’ailleurs ainsi qu’il s’est penché sur le dossier de l’eau potable, qui assaille la ville depuis plusieurs années déjà. « On a décidé de prendre le taureau par les cornes puis de nommer les choses. On est allé chercher des informations scientifiques pour être capable de partager des faits aux citoyens. On n’avait pas toutes les réponses et on ne les a pas toutes encore. Par contre, aujourd’hui, une usine de production d’eau est en construction au sud de la ville et à la fin de l’année prochaine, les problèmes d’eau comme on les connait seront résolus. » 

Deux années restantes 

À la moitié de son mandat en tant que maire de Saint-Lin-Laurentides, Mathieu Maisonneuve ne s’affirme pas prêt à penser tout de suite à son avenir politique. C’est aux citoyens qu’il souhaite dédier les deux années à venir. 

« Chaque projet qu’on met en place, je n’ai pas de garantie à toute épreuve que ça va aboutir, je ne le sais pas. Ce que je promets, c’est de l’expliquer aux gens au fur et à mesure. Je ne peux pas prédire le futur, puis je ne ferai pas semblant que je connais l’avenir. Je suis confiant, j’ai certaines certitudes dans ma tête, mais on ne sait pas ce que demain nous réserve. À partir de ce moment-là, le pari que je fais, c’est de la transparence, de l’ouverture face à la population. » 

Bilan 

Parmi ses réalisations actuelles, Mathieu Maisonneuve se dit particulièrement fier de la meilleure réputation de Saint-Lin-Laurentides, aux yeux de ses citoyens, mais aussi à travers toute la province. « C’est composé de l’arrêt du développement résidentiel, la façon dont on a travaillé les dossiers de l’eau, l’embauche d’un directeur général, on a mis en place un plan triennal d’immobilisation, ce qui n’avait jamais été fait dans toute l’histoire de Saint-Lin-Laurentides, l’achat des écoles, la relocalisation de certains services de la ville, les forces motrices qu’on a maintenant dans l’administration, la façon dont a répondu à la situation d’urgence au niveau du derecho de mai 2022, toute l’image de marque qu’on est en train de développer pour devenir une ville référence. » 

M. Maisonneuve se dit aussi prêt à faire face à de nombreux défis au cours des deux années à venir. Il mentionne entre autres le dossier des écoles à construire, l’augmentation de la quantité d’eau potable dans les systèmes d’aqueduc, le remplacement de l’usine d’épuration des eaux usées et tout l’aspect de la communication entre la municipalité et ses citoyens. 

« On ne sera jamais les premiers éternellement. On veut se faire dépasser par meilleurs que nous pour après pouvoir s’en inspirer, partager les meilleures pratiques, puis à notre tour les dépasser. Là, ça devient une saine compétition. C’est ce que le Québécois moyen mérite. » 

Commentaires

11 décembre 2023

Nathalie Lapalme

Une ville dans un chaos extraordinaire! Endett50ȻƵ comme jamais dans l’histoire de cette ville Manque d’eau potable et la pression de l’aqueduc est pitoyable au sud de la ville( moins de 35 mmHg pression statique quand personne consomme dans l’immeuble) L’administration a détruit le slogan qui valorisait l’agriculture! Saint-Lin-Laurentides possède la plus grande étendue agricole cultiv50ȻƵ dans la MRC Montcalm et repr50ȻƵente 70% de cette ville! Ainsi une ville à la campagne est devenue ville référence, de quoi de faire la ris50ȻƵ de tout le Quebec! Deconstruction du nom de la ville Saint-Lin-Laurentides pour S2L indignation envers nos ancêtres Et tout cela sans aviser personne, aucun débat, pas même une r50ȻƵolution dans les procès verbaux de cette même ville si référence soit elle! Ville poss50ȻƵant une importante valeur immobilière qui la prive de taxation . Gestion questionnable, des acquisitions toujours utiles et de tout acabit ? Posons nous la question! Honte à cette pseudo fierté : « on a fini d’être un village! » il n’y a rien de plus noble qu’une communauté respect50ȻƵ et qui se respecte dans ses différences. Vive les villages de bonne foi! Article signé du 6 décembre et pourtant, monsieur Maisonneuve est en arrêt depuis novembre 2023

12 décembre 2023

Antoine Pelletier

Bonjour Nathalie! Simplement vous mentionner qu'en effet, l'article a été publié le 6 décembre, mais l'entrevue a été effectu50ȻƵ le 20 novembre, sept jours avant l'annonce de l'arrêt temporaire de M. Maisonneuve. Dans un hebdomadaire, des délais sont à prévoir avant la parution d'un article à la suite d'une entrevue, comme ce fut le cas ici.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité