50ȻƵ

䲹è dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

䲹éǰ

ٳܲé

Retour

06 décembre 2023

Kim Desormeaux - kdesormeaux@medialo.ca

L’heure du bilan de mi-mandat à Terrebonne a sonné

Mathieu Traversy et le Mouvement Terrebonne

2923mi-mandat

©Ұܲé

Le maire de la Ville de Terrebonne, Mathieu Traversy.

En novembre 2021, Mathieu Traversy et le Mouvement Terrebonne se faisaient élire par les citoyens de Terrebonne. Deux ans plus tard, le maire nous partage le chemin parcouru et ce qu’il désire faire.

« Comme n’importe quelle administration municipale, lorsqu’on arrive en poste, il y a toujours du défi qui nous attend. D’entrée de jeu, je dirais qu’un des défis qui attendait la Ville de Terrebonne était de la retrouver avec des employés en moyens de pression pour la négociation de leurs conditions de travail », explique le maire de Terrebonne.

Une équipe politique écologiste

Pour la Ville de Terrebonne, il était important d’augmenter la cadence dans les gestes environnementaux pour lutter contre les changements climatiques et ainsi, essayer d’améliorer son bilan écologique et carbone. « Pour nous, c’était une priorité, donc rapidement nous avons commencé à mettre en place des éléments dans cette optique », poursuit le maire Traversy.

En effet, la Ville a entamé l’électrification des transports d’une manière plus intensive un peu partout sur le territoire. La Ville souhaite aussi accélérer la transition de sa flotte municipale pour obtenir un plus grand pourcentage de véhicule électrique et hybride branchable. Sans oublier la politique sur les objets à usage unique. « Nous travaillons aussi sur ce qu’on fait des pesticides sur le territoire de Terrebonne, donc nous continuons à planter des arbres pour essayer d’améliorer notre canopée », enchaine-t-il.

Plusieurs legs du 350e anniversaire

Cette année, le Mouvement Terrebonne a travaillé sur plusieurs legs du 350e anniversaire de sa ville. Notamment, la scène permanente au parc Philippe-Villeneuve et l’illumination de l’Église Saint-Louis-de-France.

Projet de logements abordables

La Ville de Terrebonne a pour projet de développer des logements abordables dans le secteur du Vieux-Terrebonne dans les prochaines années. Ainsi, elle s’assure de garder la mixité sociale pour protéger le patrimoine industriel.

Campus universitaire

Il y a aussi le plan d’un campus universitaire. Celui-ci engendrera d’énormes coûts. Sans oublier l’achalandage dans le secteur de l’échangeur des autoroutes 40 et 640. Le maire souhaite également offrir des espaces de logements abordables qui seront accessibles à toute la population, autant les étudiants, les personnes âgées que les petites familles.

Écoparc

Un des projets que le maire de Terrebonne a le plus à cœur est celui de l’écoparc industriel. « Cet écoparc accueillera des dizaines d’entreprises soucieuses de leur impact environnemental, intégrées à une économie plus verte et adhérant au principe de l’économie circulaire. Les travaux d’aménagement et d’infrastructures de ce parc sont prévus pour 2024 et 2025 », de révéler le premier magistrat. Le Tera 8 sera le huitième parc industriel de Terrebonne, où un projet pilote de valorisation des matières résiduelles industrielles dans les entreprises est parallèlement prévu.

Le maire de Terrebonne a aussi abordé le Plan directeur intégré d’urbanisme et de mobilité, en soulignant la construction de l’échangeur Urbanova/640 prévu pour 2024-2025, un réseau cyclable et piétonnier bonifié, le projet de prolongement du REM de l’est, et la réalité du télétravail qui s’est étendue sur plusieurs secteurs d’activités.

« Le meilleur de Terrebonne est à venir », confie le maire à La Revue à la fin de l’entrevue.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité