50ȻƵ

䲹è dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

䲹éǰ

Sports

Retour

12 avril 2024

Kim Desormeaux - kdesormeaux@medialo.ca

Une Saint-Linoise remporte l’or aux Championnats canadiens

Patinage synchronisé

La Saint-Linoise de 16 ans, Maïka René, revient des Championnats canadiens à Waterloo en Ontario, ornée d’or autour du cou pour une deuxième année consécutive.

4724maika rené

©Ұܲé

Maïka René, athlète de patinage synchronisé de 16 ans

« Je suis tellement contente, s’exclame la jeune athlète en entrevue avec La Revue. Ça donne un sens à tous les sacrifices que je dois faire ».

Maïka René doit jongler chaque semaine avec des horaires réglés au quart de tour. « Je suis en entraînement au moins 20 heures par semaine, ce qui représente 5 jours », poursuit-elle. En plus de dédier beaucoup de temps au patinage synchronisé, Maïka fait son parcours académique dans le programme d’études internationales à l’école secondaire Esther-Blondin à Saint-Jacques. Sans oublier qu’elle est aussi l’une des trois capitaines de son équipe de patinage synchronisé.

« Nous avons travaillé vraiment fort cette année et le résultat le prouve. Mon équipe et moi sommes vraiment contentes du chemin parcouru et de gagner ce titre deux années de suite c’est une grande fierté », renchérit la patineuse.

Des choix difficiles

La jeune de femme de 16 ans a débuté le patinage à l’âge de 3 ans. « Quand j’étais plus jeune, ma mère faisait du patinage synchronisé et moi aussi je voulais en faire », dit-elle. Cette dernière a donc rapidement rejoint les rangs d’un club de patinage artistique où elle a pu intégrer, par la suite, une équipe de patinage synchronisé.

Toutefois, il est parfois difficile pour l’athlète de Saint-Lin-Laurentides de devoir prioriser les entraînements à des moments entre amis. « Parfois, j’aimerais bien, moi aussi, me rendre à des soirées avec mes amis et pouvoir profiter d’un peu plus de temps avec eux, poursuit-elle. Mais j’aime tellement le patin que je souhaite mettre toutes les chances de mon côté pour réussir ».

Maïka René ne sait toujours pas où le patinage synchronisé et l’école la mèneront, mais une chose est certaine, c’est qu’elle souhaite exceller dans tout ce qu’elle entreprendra.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité