50ȻƵ

䲹è dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

䲹éǰ

Communautaire

Retour

16 avril 2024

Antoine Pelletier - apelletier@medialo.ca

Plein Air Lanaudière promeut l’action bénévole dans les parcs naturels

4824_Plein Air Lanaudière

©Photo gracieuseté

PAL met à la disposition de ses membres une foule d’outils pouvant être emprunt50ȻƵ, tels des scies, des mèches, des râteaux ou des sécateurs.

Depuis sept ans, l’organisme Plein Air Lanaudière (PAL) soutient, organise et fait la promotion de l’action bénévole au sein des nombreux espaces naturels qui parsèment la région de Lanaudière.

En entretien avec La Revue, Serge-Alexandre Demers Giroux, administrateur chez Plein Air Lanaudière, raconte que l’organisme est né « quand la municipalité de Saint-Côme a voulu donner de l’argent aux bénévoles qui faisaient des sentiers de vélo dans le parc Louis-Philippe-De-Grandpré. Ça a fait la même chose à Terrebonne, mais il faut comprendre que les Villes ne peuvent pas donner de l’argent comme ça à n’importe qui en espérant qu’elle soit dépensée dans les sentiers. » 

C’est ainsi que l’idée de créer un organisme à but non lucratif (OBNL) est venue en tête de certaines personnes qui désiraient faire la promotion du plein air. De cette manière, l’argent pourrait être reçu par l’OBNL, qui s’occuperait par la suite de redonner ces montants aux groupes de bénévoles. 

« Quand tu reçois un chèque de 5 000$, tu te retrouves dans l’obligation d’avoir un conseil d’administration, de faire des assemblées générales annuelles, de faire des procès-verbaux, tout un paquet de procédures administratives que ça ne te tente pas vraiment de faire. Donc nous, chez PAL, reconnu comme une entité de groupe avec un responsable, on te réserve une tranche budgétaire, puis tu reçois ton chèque de 5 000$ pour aller louer de la machinerie nécessaire à l’aménagement des sentiers par exemple », détaille M. Demers Giroux à propos du processus de l’organisme.

4824_Plein Air Lanaudière

©Photo gracieuseté

L’organisme facilite les interventions bénévoles ayant comme objectifs d’aménager ou d’entretenir des sentiers au cœur de la nature lanaudoise.

Supporter l’action bénévole 

En plus de l’aspect « entité légale » que PAL permet de combler, l’organisme supporte aussi les différentes formes de bénévolat en plein air à travers ses divers « services et outils qui vont permettre aux gens qui eux font des initiatives de corvée ou d’action bénévole sur le terrain d’être plus efficaces. » 

Serge-Alexandre donne l’exemple des banques de prêt d’outils, un des services les plus en demande chez Plein Air Lanaudière. Il explique que le matériel fourni permet aux bénévoles d’être équipés de manière adéquate. 

« Souvent, les bénévoles qui vont participer à des corvées sont non-initiés et vont aller prêter main-forte une ou deux journées par année. Ces gens-là n’ont pas nécessairement les bonnes scies, mèches, râteaux ou sécateurs. Nous, ce qu’on veut faire, c’est faciliter les séances d’aménagement ou d’entretien de sentiers. Les bénévoles peuvent simplement venir emprunter les outils requis. » 

D’autres services disponibles sur le site web de PAL, comme Bénévole en action, permet d’informer tous ceux qui souhaitent donner de leur temps sur les endroits et la nature de certains travaux à effectuer répertoriés par d’autres membres de la communauté notamment. L’État des Réseaux fournit quant à lui des renseignements sur l’état des différents sentiers lanaudois. Il devient alors plus facile de savoir si, par exemple, un sentier est ouvert à un moment précis de l’année ou de connaître les réglementations en vigueur. 

4824_Plein Air Lanaudière

©Photo gracieuseté

En équipant adéquatement les bénévoles, Plein Air Lanaudière vise à initier la flamme du bénévolat qui habite la communauté.

Initier l’action bénévole 

Selon l’administrateur de Plein Air Lanaudière, le Québec vivrait actuellement un changement au niveau de la culture du bénévolat. « On a beaucoup de bénévoles qui ne sont pas à la retraite. On voit de plus en plus de familles qui décident de s’impliquer. » 

L’organisme s’adresse principalement « aux gens qui se lèvent un matin, puis qui se disent qu’ils ont envie de couper un arbre, indique-t-il en riant. Plein Air Lanaudière est là pour leur donner la possibilité de le faire. On permet d’initier cette flamme-là pour le bénévolat, en leur donnant accès à cette première action bénévole. 

Serge-Alexandre Demers Giroux invite toute personne intéressée à découvrir davantage Plein Air Lanaudière ou à devenir membre de visiter le site web au monpleinair.com. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité