50ȻƵ

䲹è dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

䲹éǰ

ٳܲé

Retour

17 avril 2024

Antoine Pelletier - apelletier@medialo.ca

La Distillerie Grand Dérangement de Բܻ徱è parmi les entreprises certifi50ȻƵs « GreenStep Tourisme Durable »

Tourisme durable

4724_Grand Dérangement GreenStep

©Photo gracieuseté

L’établissement situé à Saint-Jacques se démarque en étant la toute première distillerie biologique de la province.

Le plus important programme de certification en tourisme durable de l’Amérique du Nord a récemment remis des certifications GreenStep à dix entreprises québécoises et la Distillerie Grand Dérangement de Saint-Jacques fait partie des récipiendaires.

Comme l’a indiqué Marcel Mailhot, copropriétaire de la distillerie, à propos de GreenStep Tourisme Durable, « c’est le top niveau des certifications en activités durables ». Ses critères sont reconnus par le Conseil Mondial du Tourisme Durable (Global Sustainable Tourism Council – GSTC) et alignés sur les objectifs de développement durable des Nations unies. 

C’est bien sûr un grand honneur pour toute l’équipe du Grand Dérangement que de faire partie des toutes premières entreprises de la province à être certifiées GreenStep Tourisme Durable. « C’est flatteur, en fait. Ça vient confirmer qu’on est dans une bonne démarche globalement. C’est accessible à tous; ce n’est qu’une question de volonté », s’est exprimé M. Mailhot lors d’un entretien avec L’Action

Ancré dans les valeurs 

« C’est naturel dans ma façon de penser. Trouver des manières d’effectuer des activités durables, ça m’intéresse depuis le début de ma carrière. C’est dans notre ADN, si on veut », s’est confié le copropriétaire lorsqu’on lui a demandé pourquoi le tourisme durable était important pour lui. 

Il n’est ainsi pas surprenant d’apprendre que le Grand Dérangement est la toute première distillerie biologique au Québec. Grâce, entre autres, à un mode d’économie circulaire instauré au sein de ses activités, l’établissement est en mesure d’opérer de manière à favoriser la protection de l’environnement. 

« Tous les grains utilisés dans nos processus de production d’alcool viennent de mes fermes qui sont situées au Québec et qui sont certifiées biologiques. Nous avons aussi un magasin sur place pour des ventes locales. Tous nos résidus de production, qu’on appelle de la drêche, sont remis en circulation dans des terres agricoles pour nourrir des bœufs, faire de l’engraissement. Bref, tout ce qu’on fait est centré sur la conservation de l’environnement », a détaillé Marcel Mailhot. 

Long processus 

La Distillerie Grand Dérangement est membre de la Société du réseau Économusée (SRÉ), qui, grâce à un vaste réseau de partenaires, cherche à sauvegarder et à mettre en valeur la grande diversité de pratiques culturelles traditionnelles dans différentes régions. C’est cette dernière qui a mandaté la firme ADDERE, grâce au soutien financier de Développement économique Canada pour les régions du Québec via le Fonds d’aide au tourisme, d’accompagner l’entreprise lanaudoise dans la mise en place et le déploiement de son plan de développement durable. 

« C’est un long processus. On était aidé par une firme qui nous conseillait, connaissant cette certification-là. C’était un travail assez ardu de se classifier », a révélé le copropriétaire. Au total, l’entreprise devait répondre à 87 critères différents, évalués biannuellement. 

Les efforts de toute l’équipe ont été dûment récompensés, méritant à la Distillerie Grand Dérangement une place parmi dix entreprises de la province étant aujourd’hui certifiées GreenStep Tourisme Durable

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité